Association romande des métiers du patrimoine bâti

INTERREG – «TRANSMISSION DES SAVOIR-FAIRE TRADITIONNELS DU BÂTIMENT - MISE EN RESEAU ET VALORISATION DES ARTISANS»

Un article est paru dans le bulletin A SUIVRE (septembre 2014) de la Revue de la Section vaudoise de Patrimoine suisse.

Télécharger le bulletin

ASSOCIATION ROMANDE DES METIERS DU PATRIMOINE BATI
ARoMPB

Maîtres d’ouvrage

Mécènes

Objectifs

Le projet de coopération a été construit en réponse à un constat partagé par les partenaires, à l’échelle de nos territoires de montagne du Haut-Jura franco-suisse. Ce constat a permis d’identifier différents objectifs :

Objectif de formation des artisans et de transmission des savoir-faire traditionnels du bâtiment :

Certains des savoir-faire liés au bâtiment et présents sur le territoire du projet de coopération sont en voie de disparition, cela peut concerner aussi bien la mise en œuvre de bardages en tavaillons (ou tavillons) d’épicéas, de charpente traditionnelle, de murets de pierres sèches, d’enduits et badigeons de chaux,... Les artisans maîtrisant ces techniques sont peu nombreux et n’ont pas toujours la possibilité de transmettre leur savoir-faire.

Ces savoir-faire et techniques ont par contre une grande importance pour la bonne conservation du bâti et des paysages du Massif du Jura. En effet, ils sont adaptés techniquement et esthétiquement. En y recourant on évite les dégradations irréversibles des bâtiments, paysages...

De plus, ces savoir-faire sont amenés à être de nouveau développés dans une approche contemporaine car du point de la qualité environnementale, du développement des filières courtes, de l’économie du projet, ils ont un grand intérêt.

Objectif de préservation et de protection du patrimoine bâti des territoires :

Le bâti concerné par le projet de coopération fait depuis toujours l’objet de remaniements, extensions, transformations, réhabilitations... C’est le patrimoine rural, celui du quotidien, qui a été adapté aux modifications familiales, aux changements d’activités économiques... Ce n’est pas un patrimoine majeur, protégé, et les interventions qui le concernent sont menées souvent sans maîtres d’œuvre. Plusieurs artisans se succèdent sans toujours mesurer les enjeux de conservation, les interfaces à gérer entre corps d’état.

Il est donc primordial d’apporter aux artisans des territoires des notions générales sur le patrimoine bâti, ses caractéristiques essentielles, les éléments à conserver... ainsi qu’une meilleure compréhension des interventions de chacun, afin de mieux les gérer et apporter des réponses globales aux maîtres d’ouvrages.

Objectif de développement local et de reconnaissance professionnelle :

Les artisans s’inscrivant dans ces démarches de préservation des savoir-faire traditionnels doivent être confortés, identifiés et reconnus professionnellement afin d’être à même de développer leur activité. Cette reconnaissance doit être individuelle mais également collective au travers la mise en réseau des artisans spécialistes du patrimoine du Haut-Jura franco-suisse.

Descriptif

Ce projet fait l’objet d’une candidature au titre du programme Interreg IVA France-Suisse dans le cadre de la :
Mesure 1.1 : Appui aux entreprises, partenariats entre entreprises et organismes de recherches, et de la :
Fiche-action 1 : Appui aux entreprises et accompagnement dans le cadre de démarches collectives.

Il est organisé en 5 axes :

Axe 1 : Synthèse des connaissances et mise à disposition pour les formations

Cet axe consiste à :

Recenser les études existantes sur la base des publications, recherches menées par l'Étude des maisons Rurales de Suisse, le Musée de plein air des Maisons Comtoises, le Parc naturel régional du Haut-Jura. Ce recensement porte plus particulièrement sur les études et publications concernant les techniques mises en œuvre dans le bâti traditionnel :

ainsi que sur les patrimoines bâtis traditionnels présents sur les territoires montagnards de Franche-Comté (Massif du Jura) et Suisse, en ciblant plus particulièrement les chalets d’estive, le bâti rural et ses annexes.

Ce recensement permettra d’établir une bibliographie en repérant et en mettant en lien la localisation de chaque ouvrage recensé.

Etablir des documents pédagogiques de cours présentant les techniques et savoir-faire traditionnels sur les techniques suivantes : bardage en tavaillons/tavillons – maçonnerie de pierres/enduits et badigeons de chaux, murets de pierres sèches. Pour chacun de ces savoir-faire les supports de cours seront établis en mettant en relief les similitudes et différences des pratiques françaises et suisses.

Axe 2 : Transmission des savoir-faire traditionnels, formation des artisans

Cet axe consiste à organiser :

Une formation générale au patrimoine bâti. L’objectif de cette formation étant de faire se rencontrer les artisans du bâtiment tous corps d’état, afin d’aborder la question de la rénovation du patrimoine bâti traditionnel et de partager les problématiques liées à sa restauration, définir une approche commune, mieux connaître les patrimoines existants sur nos territoires…

Des formations en lien avec des organismes de formations continues sur les thématiques suivantes : tavaillons, murets de pierres sèches, enduit et badigeon de chaux. En Suisse, les écoles professionnelles des cantons sont identifiées pour mettre en œuvre ces formations, qui pour certaines, déboucheront sur un brevet fédéral. En France, des contacts ont été pris avec des organismes de formations continues dans le domaine des métiers du bois, de l’aménagement, l’agriculture afin que des modules spécifiques puissent être intégrés dans des formations préexistantes. Une étude complémentaire est prévue afin d’étudier les possibilités d’équivalence du brevet fédéral suisse en France.

Des chantiers écoles réunissant artisans suisses et français autour des thématiques identifiées au projet : tavaillons d’épicéas et charpente, murets de pierres sèches, enduit et badigeons de chaux. Ces chantiers écoles se déroulant sur le territoire couvert par le projet et ressortant de l’action de chaque partenaire.

Axe 3 : Mise en réseau et promotion des artisans

Cet axe consiste à :

Conforter, créer un réseau d’artisans du patrimoine franco-suisse et concrétiser ce réseau par l’attribution d’une marque, reconnaissance, label collectif dont les critères d’attribution seront élaborés avec les artisans et leurs représentants.

Créer les outils de communication nécessaires aux artisans, en lien avec le réseau : carte de visite, plaquette réseau, marque collective, logo, papier en tête...

Ecrire et éditer un ouvrage commun afin de faire connaître, reconnaître les savoir-faire traditionnels mis en œuvre dans les patrimoines traditionnels. Il est également proposer de montrer aux travers d’exemples l'adaptation technique des savoir faire traditionnels aux enjeux du développement durable.
L’ouvrage s’appuiera sur des témoignages d'architectes, d'artisans, de maître d'ouvrage, il présentera des projets de restauration et des projets contemporains recourant à ces savoir-faire dits traditionnels.
Les éléments bibliographiques issus du recensement seront repris ainsi qu’une liste de personnes ressources : artisans, architectes, maîtres d’ouvrage... en lien avec le projet Interreg.

Axe 4 : Communication sur les savoir-faire traditionnels à destination du grand public

Cet axe consiste à :

Réaliser des films et une exposition itinérante valorisant les savoir-faire des artisans et le projet Interreg dans son ensemble.

Réaliser différentes manifestations grand public destinées à faire connaître le projet et les artisans y participant, à débattre sur la notion de patrimoine bâti et de territoire, et les champs d’actions ouverts par cette question.

Axe 5 : Administration du projet

Cet axe concerne le suivi territorial du projet et les frais d’ingénierie engagé par chaque partenaire.

Critères dévaluation

Calendrier de réalisation

2013-2015

Contacts

Muriel VERCEZ – Parc naturel régional du Haut-Jura - Chargée de mission Architecture – Patrimoine bâti

Marie SPINELLI-FLESCH – Musée de Plein Air des Maisons Comtoises - directrice

Daniel GLAUSER – Association Romande des Métiers du Patrimoine Bâti – rédacteur, secrétaire